dimanche 20 juin 2010

Le cancer est arrivé, je n'étais pas étonné.

Les trois nouvelles compositions mises en ligne viennent compléter la série des phylactères que j'avais commencée, il y a un an. L'interpellation du regardant par le personnage central est un souhait d'engager plus rapidement le questionnement. Ici, la mise en perspective du personnage assis, dont on gave la tête d'une étrange substance, avec les images en noir et blanc n'est pas anodine. On oublie comment parfois on est arrivé à des situations extrêmes...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire